LES REVES D'UN ATHLETE SAHRAOUI POUR LONDRES 2010

Par Paul Collins, Community Newswire

SPORT Olympics, 16 oct. 2009 – 10:46

 

Un athlète africain qui s’exerce avec la coureuse britannique de marathon Paula Radcliffe est arrivé au Royaume Uni pour parler de la situation difficile de son pays et demander au Comité Olympique International de le laisser participer à Londres 2012.
Salah Amaidane, du Sahara Occidental, n’a jamais pu participer dans les Jeux Olympiques parce que son pays n’est pas reconnu par le COI.
Le Sahara occidental a été illégalement géré par le Maroc depuis qu’il a été annexé par la force en 1975. En dépit de la décision de la Cour internationale de Justice, et de plus de 100 résolutions de l’ONU, le Maroc a continué à bloquer le droit à l’autodétermination.
Amaidane a déclaré : « J’ai deux rêves. Le premier est de participer aux Jeux Olympiques. Si ce n’est pas à Londres, à Rio en 2016. Mais un rêve encore plus grand que gagner une médaille d’or olympique est celui de voir mon pays du Sahara Occidental libre » 
Amaidane, âgé de 26 ans, vit en France et s’exerce régulièrement dans les Pyrénées avec Radcliffe. Il vit dans l’exil depuis 2003 lorsqu’il a brandit le drapeau de la de République Arabe Sahraouie Démocratique, le symbole du défit sahraoui, pendant qu’il courrait pour le Maroc dans une compétition en France.
Il invitera également tout le groupe parlementaire des partis à Westminster à faire davantage de pression politique sur le Maroc pour l’amener à respecter le droit international, et il espère rencontrer Lord Sebastian Coe, président du comité d’organisation de Londres 2012.
Amaidane dit : « Quand j’avais 10 ans, j’avais l’habitude de m’approcher doucement des policiers marocains par derrière et d’enlever leurs chapeaux de leurs têtes. Ils m’auraient rattrapé mais j’étais toujours trop rapide pour eux. Je devine que j’étais chanceux qu’ils n’ont jamais sorti leurs pistolets. Les gens ont dit que j’étais plus rapide qu’une balle mais heureusement je n’ai jamais été mis à l’épreuve. » 
Sandblast vise à informer davantage sur la situation au Sahara Occidental en encourageant les Sahraouis à raconter leur propre histoire à travers les événements culturels et les arts. La charité finance des projets culturels et artistiques dans les camps de réfugiés, et encourage la collaboration avec des artistes mondiaux.
Elle recherche actuellement des candidats du Royaume Uni pour participer à l’événement Running the Sahara 2010 pour aider à récolter £50,000 pour financer son travail avec le peuple du Sahara Occidental. Les débutants peuvent choisir de courir 5 km, 10km, une course de demi-marathon ou pleine course de marathon autour des camps des réfugiés en février.
Pour plus d’information visiter www.sandblast-arts.org.
Traduction : Diaspora Saharaui

Be the first to comment

Leave a comment

Your email address will not be published.


*