Sacré Monsieur Quelconque!

Par Younes Fennich 
Mesdames et messieurs, les gens sont satisfaits. En voici les raisons selon des uns et des autres : 
Certains communiqués officiels, certains avis, certaines notes justificatives écrites, certaines précisions, corrections ou rectifications verbales etc. sont choses courantes à chaque fois qu’une plainte ou une critique -aussi constructive soit-elle-est adressée à un ministère. Et, il est vrai qu’en matière de communication -en général- la langue de bois est chose courante aussi…Or, le ministère des Habous et des Affaires Islamiques -lequel est un ministère de souveraineté- vient « d’inaugurer » « le concept » de la communication officielle par les actes, selon des observateurs avertis. 
Historique : Les habitants d’un certain quartier de Rabat s’étaient plaints en août 2009 du fait que l’Imam d’une mosquée ne pouvait pas y assurer la prière d’Assobh parce que ce dernier habitait 20 km plus loin etc.etc…. 
Réaction du ministère des Habous et des Affaires Islamiques : Dès que le délégué de ce ministère aurait été mis au courant de ce manquement intolérable, la riposte a été, au grand bonheur des gens -et ô surprise !-, immédiate puisque le ministère de monsieur Ahmed Tawfiq -lequel est un ministère de souveraineté- a résolu le problème de manière efficace : Un Imam permanent a aussitôt été affecté à la dite mosquée avec un salaire respectable -dit-on- et un logement de fonction assortit d’indemnités suffisantes de transport. Les gens sont heureux. Le nouveau Imam psalmodie merveilleusement -tout comme son prédécesseur- les versets du Coran et les gens sont de plus en plus nombreux à s’acquitter de la prière d’Assobh dans la belle mosquée au toit ouvrant qui avait été construite par un bienfaiteur qui n’est plus de ce monde, puisse Dieu avoir son âme en sa sainte miséricorde. Le Maroc va bien. Le saint Coran est désormais psalmodié -derechef après, certes, un relâchement auquel le ministère des Habous et des Affaires Islamiques a vite remédié- dès l’aube dans la belle mosquée au toit ouvrant dans la capitale du royaume du Maroc. Et dès l’aube, les fidèles peuvent, désormais, y prier -de plus belle- pour tous les bienfaiteurs qui construisent des mosquées à la gloire de l’Islam. Le Maroc va bien. Un grand merci au ministère des Habous et des Affaires Islamiques. Un grand merci au Maroc. Bien. 
La royale Air Maroc aurait déclaré une perte de cent milliards de centimes (100 !)durant l’année en cours. 2M aurait déclaré une perte de quarante cinq milliards de centimes (45 !) durant les cinq dernières années. La fédération royale de football dépenserait quarante milliards de centimes (40 !) par an avec les résultats que l’on connaît… (Almassae n°952 du 13.10.2009 page 20). Par ailleurs, un passant dans un boulevard de la capitale aurait été questionné au hasard à ces sujets. Voici quelques-unes unes de ses réponses spontanées et immédiates : 
« 1- Pour la RAM, cela est dû à la grève des pilotes marocains qui voulaient être traités comme les pilotes étrangers etc.… : Une direction valable aurait, dès les premières manifestations internes des mécontentements, fait son calcul en catimini en chiffres exacts à savoir combien pouvait coûter (-en argent liquide-) la location d’avions de lignes étrangers, et combien pouvait coûter (-en argent liquide-) quelque augmentation des salaires ou autres revendications des pilotes marocains. Ce n’est que sur cette base que devait agir, en toute objectivité et sans aucune subjectivité déplacée…, la direction de la RAM. 
2- Concernant 2M, les gens n’aiment pas ce que cette chaîne présente comme programmes. L’entêtement mène à la faillite, c’est normal…C’est là un sujet qui fait mal à la tête, il vaut mieux ne pas y penser en tant que citoyen marocain car le manque de logique, de compétence et de professionnalisme perpétré à répétition par les responsables de cette chaîne risque de mener à la folie si on y réfléchi sérieusement.  
3- Quant au football, quatre entraîneurs nationaux à la foi, le manque de discipline de certains joueurs professionnels arrivistes qui méprisent tout ce qui est national et qui ne pensent qu’à aller en boite de nuit lorsqu’ils jouent pour le Maroc, la Patrie, mais qui sont parfaitement disciplinés au niveau des clubs dans lesquels ils évoluent en championnats étrangers, le comportement douteux de certains parmi ceux qui disposent des budgets publics et l’absence de réalisme et de patriotisme chez bon nombre de dirigeants, autant de raisons logiques de l’Echec ! »
Que dire de plus ? Monsieur quelconque prouve qu’il est aussi « savant » que n’importe quel responsable, sans parler de la volonté réelle -ou pas- de bien faire –éventuellement…- dans l’intérêt général, dans l’intérêt du Maroc, de la part de certains responsables… 
Mesdames et messieurs, même si l’on veut éviter le sujet de la corruption -sachant pertinemment que l’unique mal dont souffre le Maroc c’est la corruption…- pour ne pas en fâcher certains, comment expliquer, par exemple, ne serait-ce que le manque de compétence concernant « les débilités » -il faut le dire tout en s’en excusant, car nous serions à une époque où il faudrait s’excuser d’être franc…- qui colleraient sur 2M comme une fatalité flasque et maladive inexorable… ? Comment expliquer la surévaluation de tout ce qui vient de l’extérieur comme si les patriotes compétents qui restent chez eux et qui tiennent à exercer leurs métiers chez eux -dans tous les domaines- étaient de simples éternels mineurs que ce soit en football (-au fait, où sont des gens comme Mohammed Timoumi… ?-) ou en aéronautique etc.…. ? Ce sont là des questions -parmi tant d’autres- qui reviennent comme un leitmotiv dans la pensée marocaine, chez les gens, des questions que se pose monsieur quelconque…Autant de sujets qui seront, en principe, traitésconvenablement, lors des développements dans le cadre de ce même complot pacifique contre le sous développement, si Dieu le veut. Dieu est le plus grand. 
82.000 baraques en zinc (quatre vingt deux mille !?), et 98.000 familles à reloger(quatre vingt dix huit mille !?) -encore !?- dans la capitale économique… ! S.O.S monsieur le ministre Hjira… ! – sans commentaires……!  En un mois, 95 morts(quatre vingt quinze !) sur les routes marocaines… ! Quelle est donc cette guerre civile qui ne veut pas avouer son nom… ? La guerre des bandits des grands et petits chemins cause 28.000 (vingt huit mille !) crimes en un mois ! (Voir Almassae n°952 page 19) 
Monsieur Abbas El Fassi est notre Premier ministre suite aux résultats des urnes, et par conséquent grâce au choix du Peuple qui a voté –activement ou passivement-dans le cadre de la démocratie… Monsieur quelconque pose quand même une question qu’il pense fondamentale
« Monsieur le Premier ministre, jusqu’à quand devrions-nous encore attendre et supporter tant d’échecs successifs, c’est qu’un mandat électoral est beaucoup trop long lorsqu’on n’enregistre pas le moindre  succès… ? » 
Mais, monsieur quelconque est-il important… ? Le problème c’est qu’il n’est même pas nécessaire de faire le tour du monde pour se rendre compte de l’ampleur de la catastrophe, il suffit de lire un ou deux quotidiens nationaux par jour et un ou deux hebdomadaires nationaux par semaine pour être au courant, et le bouche à oreille se charge du reste en plus…Qui a dit que l’autruche était un animal intelligent ? Ou alors, qui oserait le dire… ? Encore des questions posées par monsieur quelconque ! Sacré monsieur quelconque !
Amicalement.

Be the first to comment

Leave a comment

Your email address will not be published.


*