Maroc-France : plus que des relations cordiales

S’il y a quelque chose qui a été mise en évidence par la grève de la faim d’Aminatou Haidar c’est la force des relations entre la France et le Maroc. Ou plutôt, l’énorme influence que Paris garde dans le royaume alaouite. La médiation personnelle du président Nicolas Sarkozy, a été la clef pour casser l’intransigeance royale et que Mohamed VI permette le retour de l’activiste sahraouie à sa ville natale. C’est peut-être pour « célébrer » ce bon moment bilatéral que Sarkozy est arrivé hier à Marrakech avec son épouse, Carla Bruni.
Ce n’est pas la première fois que le couple présidentiel choisit le Maroc comme destination pour passer quelques jours de congé. L’année passée, durant les vacances de Pâques, ils ont aussi choisi le sud marocain comme destination. Peu avant, en octobre 2007, le chef de l’Ellysée effectuait sa première visite au Maroc comme président après son élection au mois de mai de la même année.
Le Monarque français a de la chance. Pour chacune de ses vacances, il se déniche une destination prestigieuse… et gratuite. Le couple aurait reçu une invitation du roi Mohammed VI et il devrait séjourner dans l’un de ses luxueux palais.


Il a de la chance, il ne passera pas, lui, par le détroit de Gilbratar à bord d’un bateau de fortune. Personne n’osera lui demander ses papiers. Il ne parlera pas des musulmans et des moutons dans la baignoire.


Quand sarkozy va au Maroc c’est en tant que dominateur, de colon, et il croit qu’il va dans un département français puisqu’ils ont tout pris, les Européens, en particulier les Français. Ils detiennent les pricipales multinationales qui font la pluie et le beau temps dans le Makhzen.
Que vont rechercher en géneral les touristes au Maroc ou dans un autre pays arabe? Pour certains, la nostalgie des colonies, ils ont l’argent et s’offrent ce qu’ils veulent. Et les pauvres indigènes, pour un sous, feraient n’importe quoi, pour nourrir leurs familles. Il y a le tourisme sexuel, tout le monde sait que la prostitution et la pédophilie se pratiquent au vu et au su de tout le monde. Et la drogue, le premier dealer au monde de cannabis, sans parler des à-cotés. Quand vous allez au Maroc, on vous propose une bonne, une prostituée, un petit garçon, du cannabis et de l’alcool, pour vraiment presque rien vu de France, cela ne depasserait pas la centaine d’euros pour la totale.
Le roi Mohamed VI se moque bien de tout cela, l’essentiel pour lui c’est son trône et la chasse aux journalistes libres et insoumis.
Durant son séjour dans la ville la plus touristique du Maroc, Sarkozy a prévu de dîner avec le monarque alaouite. Il n’y a aucun homme politique encore actif qui a une relation si étroite avec le souverain marocain. Ils ont été vus, la dernière fois, en octobre à l’Ellysée lorsque Mohamed VI s’est déplacé vers la capitale française pour visiter son frère, Moulay Rachid, qui était hospitalisé après avoir souffert de fortes malaises durant un vol entre Casablanca et Paris.
Du royaume chérifien, où l’ancien président Chirac aimait lui aussi se reposer, Nicolas Sarkozy pourrait bien souhaiter un prompt rétablissement au Capitaine Dadis Camara en lui rendant visite pour des « raisons humanitaires », comme avancé par les autorités marocaines pour justifier leur accueil du génocidaire guinéen.

Be the first to comment

Leave a comment

Your email address will not be published.


*