Prévisible!

Entraînée par le tandem Paris-Madrid, lUE laisserait alors clairement voir quelle a décidé de laisser faire et de fermer publiquement les yeux sur le fait accompli marocain au Sahara occidental.

LUE soutient les efforts de lONU pour «une solution juste, durable et mutuellement acceptable» au Sahara occidental, a déclaré hier, M. Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen, cité par lAFP, à lissue du sommet UE-Maroc à Grenade, en Espagne. Une étrange position que seule Paris osait encore exprimer à voix haute ces derniers temps. Car si la déclaration a été rapportée fidèlement, cela veut dire que lUE a escamoté elle aussi la partie consacrée à lautodétermination et qui figure dans tous les plans et dans toutes les résolutions de lONU depuis quelle fut saisie du dossier dans les années 1960.

Entraînée par le tandem Paris-Madrid, lUE laisserait alors clairement voir quelle a décidé de laisser faire et de fermer publiquement les yeux sur le fait accompli marocain au Sahara occidental. LUE sécarte ainsi sur la pointe des pieds des résolutions onusiennes toutes fidèles à lesprit et à la lettre de la légalité internationale. Plutôt sûr de son fait, le roi Mohammed VI appelle les «autres parties» à rejoindre la solution que lui a choisie pour régler un conflit vieux de 35 ans avec ses lots de drames. Un «différend artificiel», dit-il. Dans son cynisme, lUE a fini par inviter du bout des lèvres le royaume à «davantage de progrès dans le respect des valeurs fondamentales et des droits de lhomme». Comme si la colonisation dun peuple par la force ne constituait pas en elle-même la mère des atteintes aux droits de lhomme.

Abbas el Fassi, le PM marocain, affirme sans rougir que dans les territoires occupés du Sahara occidental, «85 % de la population est attachée à sa nationalité marocaine». Pourquoi alors craindre la consultation référendaire, pourquoi ne pas lorganiser et en finir une bonne fois pour toutes?

La position de lAlgérie dans tout ce micmac? La même que celle quelle affichait dans les années 1960 du temps où le colon était encore espagnol au Sahara occidental. Madrid qui a vendu à bas prix les Sahraouis dans une transaction qui nous pollue latmosphère au Maghrèbi plus que ne lont fait les essais nucléaires de nos ex-bienfaiteurs. Une position réaffirmée une énième fois par Bouteflika dans un message à loccasion de lanniversaire de la RASD, rendu public le 6 mars, cest-à-dire au moment où débutait& la rencontre UE-Maroc.

Le Jeune Indépendant

Be the first to comment

Leave a comment

Your email address will not be published.


*