Une ONG demande aux autorités allemandes de veiller à ce que les territoires sahraouis soient exclus du projet Desertec

Une organisation allemande de défense des droits de l’homme, Société pour les peuples menacés (SPM), a appelé ministre allemand de l’Economie, Rainer Bruederle, à faire en sorte que les territoires sahraouis occupépar le Maroc soient exclus du projet Desertec-Electricité. Le projet Desertec a été initié par des industriels allemands qui prévoient l’installation au Maghreb et au Proche-Orient ainsi qu’au sud de l’Europe (Espagne, Sicile et Grèce) d’une trentaine de centrales solaires afin d’approvisionner le vieux continent en énergie renouvelable. « Nous lançons un appel pressant au ministre Bruederle. L’électricité importé en Europe du désert ne devrait pas être produite dans les zones occupées par le Maroc au Sahara occidental », a averti l’ONG dans un communiqué.

Readers Comments (4)

  1. 13.3.2010 http://www.latribune-online.com/divers/30915.html : Les territoires sahraouis doivent être exclus du projet DESERTECUne ONG l’a demandé hier aux autorités allemandesLes territoires sahraouis doivent être exclus du projet DESERTEC13-03-2010 Par Ghada HamroucheLes organisations non gouvernementales (ONG) européennes n’arrêtent pas de réclamer de leurs pays de ne pas participer au pillage des ressources naturelles sahraouies. Hier, c’était au tour d’une organisation allemande de défense des droits de l’Homme, Société pour les peuples menacés (SPM), d’appeler le ministre allemand de l’Economie, Rainer Bruederle, à faire en sorte que les territoires sahraouis occupés par le Maroc soient exclus du projet Desertec-électricité. Ce projet initié par des industriels allemands prévoit l’installation, au Maghreb et au Proche-Orient, ainsi que dans le sud de l’Europe (Espagne, Sicile et Grèce), d’une trentaine de centrales solaires afin d’approvisionner le Vieux Continent en énergie renouvelable. «Nous lançons un appel pressant au ministre Bruederle. L’électricité importée en Europe du désert ne devrait pas être produite dans les zones occupées par le Maroc au Sahara occidental», a averti l’ONG dans un communiqué. «A ce jour, le gouvernement fédéral allemand s’est abstenu de soutenir tout investissement ou des projets économiques mis en œuvre dans les territoires occupés du Sahara occidental. Et ce, afin de veiller à ce que cela ne soit pas interprété comme une reconnaissance de l’occupation illégale dont fait l’objet le Sahara occidental depuis 1976», a souligné l’ONG. Elle a affirmé, en outre, que «le respect de la légitimité internationale et du droit à l’autodétermination que la communauté internationale veut garantir au peuple sahraoui impose de respecter cette position et d’éviter, dans l’avenir, d’altérer la réserve qui a caractérisé les relations entre l’Allemagne et le Maroc dans cette affaire». La SPM a également relevé que bien que le coordonnateur de Desertec ne donne pas d’informations précises sur les lieux où sera basée la centrale, il a indiqué, néanmoins, dans un certain nombre d’interviews à la presse, qu’il sera réalisé dans une région proche de la mer et pas dans le désert profond. C’est pourquoi, M. Delius, qui dirige le département Afrique à l’ONG, craint qu’il s’agisse particulièrement des territoires occupés du Sahara occidental.Une exploitation que dénoncent toutes les ONG qui sont contre le pillage des ressources naturelles du Sahara occidental.Par ailleurs, de nombreux pays ont dénoncé ce week-end les violations répétitives par le Maroc des droits de l’Homme dans les territoires sahraouis occupés.voir aussi : http://www.gfbv.de/pressemit.php?id=2209www.desertec.orgwww.gfbv.deC'est projet gigantesque en Afrique du Nord = Néo-colonialisme européen (pur style)Se trata de un gigantesco proyecto ambicioso europeo en el norte de África y en el Sáhara Occidental florece el neo-colonialismo….

  2. je espere que sa sera le principe de le final de colonialisme, les grande pays come alemande reenforce des conflicts a vec des actions come sabravo a cette ong pour la denonceune saharaui

  3. 13.3.2010 http://www.latribune-online.com/divers/30915.html : Les territoires sahraouis doivent être exclus du projet DESERTECUne ONG l’a demandé hier aux autorités allemandesLes territoires sahraouis doivent être exclus du projet DESERTEC13-03-2010 Par Ghada HamroucheLes organisations non gouvernementales (ONG) européennes n’arrêtent pas de réclamer de leurs pays de ne pas participer au pillage des ressources naturelles sahraouies. Hier, c’était au tour d’une organisation allemande de défense des droits de l’Homme, Société pour les peuples menacés (SPM), d’appeler le ministre allemand de l’Economie, Rainer Bruederle, à faire en sorte que les territoires sahraouis occupés par le Maroc soient exclus du projet Desertec-électricité. Ce projet initié par des industriels allemands prévoit l’installation, au Maghreb et au Proche-Orient, ainsi que dans le sud de l’Europe (Espagne, Sicile et Grèce), d’une trentaine de centrales solaires afin d’approvisionner le Vieux Continent en énergie renouvelable. «Nous lançons un appel pressant au ministre Bruederle. L’électricité importée en Europe du désert ne devrait pas être produite dans les zones occupées par le Maroc au Sahara occidental», a averti l’ONG dans un communiqué. «A ce jour, le gouvernement fédéral allemand s’est abstenu de soutenir tout investissement ou des projets économiques mis en œuvre dans les territoires occupés du Sahara occidental. Et ce, afin de veiller à ce que cela ne soit pas interprété comme une reconnaissance de l’occupation illégale dont fait l’objet le Sahara occidental depuis 1976», a souligné l’ONG. Elle a affirmé, en outre, que «le respect de la légitimité internationale et du droit à l’autodétermination que la communauté internationale veut garantir au peuple sahraoui impose de respecter cette position et d’éviter, dans l’avenir, d’altérer la réserve qui a caractérisé les relations entre l’Allemagne et le Maroc dans cette affaire». La SPM a également relevé que bien que le coordonnateur de Desertec ne donne pas d’informations précises sur les lieux où sera basée la centrale, il a indiqué, néanmoins, dans un certain nombre d’interviews à la presse, qu’il sera réalisé dans une région proche de la mer et pas dans le désert profond. C’est pourquoi, M. Delius, qui dirige le département Afrique à l’ONG, craint qu’il s’agisse particulièrement des territoires occupés du Sahara occidental.Une exploitation que dénoncent toutes les ONG qui sont contre le pillage des ressources naturelles du Sahara occidental.Par ailleurs, de nombreux pays ont dénoncé ce week-end les violations répétitives par le Maroc des droits de l’Homme dans les territoires sahraouis occupés.voir aussi : http://www.gfbv.de/pressemit.php?id=2209www.desertec.orgwww.gfbv.deC'est projet gigantesque en Afrique du Nord = Néo-colonialisme européen (pur style)Se trata de un gigantesco proyecto ambicioso europeo en el norte de África y en el Sáhara Occidental florece el neo-colonialismo….

  4. je espere que sa sera le principe de le final de colonialisme, les grande pays come alemande reenforce des conflicts a vec des actions come sabravo a cette ong pour la denonceune saharaui

Leave a comment

Your email address will not be published.


*