Groupe parlementaire vénézuélien au Parlement Latino-américain condamne la « brutale » répresssion marocaine

Caracas, 19/03/2010.- Le Groupe Parlementaire vénézuélien dans le Parlement Latino-américain, a condamné ce jeudi la brutale répression marocaine subi par la population civile sahraouie dans les villes dE Aaiun et Dakhla dans les territoires occupés du Sahara Occidental, selon rapporte l’ambassade sahraouie à Caracas.
Le Groupe a condamné « la répression brutale contre la population civile sans défense du Sahara Occidental qui réclame le droit légitime à son libre autodétermination, un droit reconnu par les résolutions des Nations Unies sur la décolonisation des territoires illégalement occupés ».
« Nous nous joignons à l’appel de la communauté internationale pour demander l’intervention urgente du secrétaire général de l’ONU pour protéger les sahraouis dans les territoires occupés par le royaume du Maroc », a demandé le groupe dans sa note
De plus, ils exigent la liberté des prisonniers politiques sahraouis soumis aux conditions d’emprisonnement « inhumaines dans les sinistres prisons militaires du royaume du Maroc ».
Entre-temps ils ont assuré qu’ils enverront une copie de cet Accord aux ambassades du Royaume de l’Espagne et de la République Sahraouie dans La République Bolivarienne du Venezuela, à la Table Directive Régionale du Parlement Latino-américain et à l’honorable monsieur Ban ki – moon, Secrétaire général des Nations Unies. (SPS).

Be the first to comment

Leave a comment

Your email address will not be published.


*