Nationalité espagnole pour l'athlète marocain Merzougui

Selon le journal ADN, le Conseil des Ministres vient d’accorder la nationalité espagnole par lettre de naturalisation, sur proposition du ministre de la Justice à l’athlète Abdelaziz Merzougui estimé avec beaucoup d’avenir et des performances excellentes pour être intégré dans l’équipe nationale ».


Merzougui est né au Maroc en 1991 dans la localité de Guelmim, ville dont une grande partie des habitants sont d’origine sahraouie. Il a regagné l’Espagne en pateras.


Après cette confirmation, le demandeur doit jurer ou promettre fidélité au Roi et obéissance à la Constitution et aux Lois, en renonçant à sa nationalité antérieure. Cette condition imposée par la loi espagnole a déjà été à l’origine de problèmes entre les deux états marocain et espagnol.

L’agence de presse officielle marocaine Maghreb arabe presse (MAP) avait annoncé le 22 décembre le limogeage par le Roi Mohammed VI du secrétaire d’État aux affaires étrangères Ahmed Lekhrif. Le numéro 2 de la diplomatie marocaine, originaire du Sahara Occidental, avait obtenu la nationalité espagnole il y a peu, ce qui a motivé la décision royale, selon la MAP. Le quotidien espagnol El País signale que Lekhrif et les autres membres du gouvernement marocain ont appris cette destitution via une dépêche de la MAP alors qu’ils assistaient à un débat au parlement.

Le roi Mohamed VI n’a pas pu digérer que l’une de ses marionnettes sahraouies qu’il a engraissés avec beaucoup d’argent et auxquels il a donné tous les privilèges économiques pour gagner leur loyauté puisse mépriser  la nationalité marocaine jusqu’au point d’y renoncer.

Be the first to comment

Leave a comment

Your email address will not be published.


*