La Commission de suivi de la situation des prisonniers politiques sahraouis en grève de la faim adopte un plan daction

Chahid El Hafed, 30/03/2010 (SPS) La Commission nationale pour le suivi de la situation des prisonniers politiques sahraouis en grève de la faim dans les prisons marocaines a adopté un plan daction au cours dune réunion quelle a tenue sous la présidence du responsable de la direction politique du Front Polisario, président de la dite commission, Bachir Mustafa Sayed, selon un communiqué rendu publique samedi.


La commission a adopté une stratégie globale pour la sensibilisation de l’opinion publique internationale et la mobilisation nationale afin dapporter le soutien maximal et la solidarité aux revendications légitimes de ces prisonniers politiques à la libération immédiate et sans conditions ou à des procès équitable, impartiale et transparent.


En voici le texte intégral du communiqué :

« La Commission nationale chargée de suivi de la situation des prisonniers politiques sahraouis en grève de la faim dans les prisons marocaines a tenu sa réunion constitutive le 26 mars 2010 sous la présidence de Bachir Mustafa Sayed, responsable de la direction politique du Front Polisario, président de la Commission. Elle adopté une stratégie globale pour un travail de sensibilisation de l’opinion publique internationale et la mobilisation nationale pour un soutien maximal et la solidarité aux revendications légitimes de ces prisonniers politiques pour leur libération immédiate et sans conditions ou à des procès équitable, impartiale et transparent. La commission a procédé à la répartition des fonctions entre ses membres, qui a immédiatement procédé à l’exécution des objectifs et des paramètres de la stratégie de travail et a décidé de développer des rencontres régulières pour assurer le suivi de la situation des prisonniers politiques et la coordination de la solidarité au niveau national et international pour soutenir les revendications légitimes de ces prisonniers.

A loccasion de sa première réunion, et après avoir évalué la situation actuelle des prisonniers politiques sahraouis dans les prisons marocaines, la Commission a condamné le maintien en détention arbitraire et illégale de ces prisonniers par les autorités d’occupation marocaines et dénoncé avec force lignorance de l’Etat marocain des revendications légitimes des prisonniers politiques sahraouis, appelant le Maroc à assumer ses responsabilités dans la détérioration de leur état de santé qui saggrave du jour au jour.

A cette occasion, la Commission a lancé un appel urgent à la communauté internationale et en premier lieu le Conseil de sécurité, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies et son Envoyé personnel, toutes les organisations de défense des droits de l’homme, l’opinion publique internationale pour soutenir ces prisonniers d’opinion en grève de la faim, emprisonné injustement par les autorités d’occupation marocaines, seulement pour avoir exercé leur droit naturel et légal à la circulation et la libre expression de leurs opinions au sujet de la nécessité du respect de la légalité internationale au conflit du Sahara Occidental à travers l’exercice par le peuple sahraoui de son droit à l’autodétermination et à l’indépendance.

Enfin, la Commission ne ménagera aucun effort pour plus de soutien et de solidarité avec les prisonniers politiques sahraouis en grève de la faim, afin de répondre pleinement à leurs demandes, appelant en même temps le peuple sahraoui et tous ses amis de par le monde à intensifier leurs efforts pour la solidarité et le soutien avec les prisonniers jusquà ce l’État marocain revienne à ses décisions arbitraires dans les plus brefs délais et se conforme à la légalité internationale appelant à permettre au peuple sahraoui lexercice de son droit inaliénable à l’autodétermination. » (SPS)

Be the first to comment

Leave a comment

Your email address will not be published.


*