Maroc : L’incroyable destin de Lalla Salma

3

Quelle est la fille qui n’a pas lu les contes de fées ou vu les filmes des belles princesses de Disney et de Hollywood ? Poupées, jeux, abondance et bonheur… Cependant, il y a une grande différence entre rêver de devenir une princesse et avoir la chance de l’être dans la réalité. C’est qui est arrivé à Salma, fille des Bennani, une famille d’origine juive convertie à l’Islam.

A l’origine, elle devrait être une brillante informaticienne. Son destin naturel semblait être le monde digital, mais elle a fini dans un palais royal comme dans les histoires de cinéma.

A l’instar de toutes les familles marocaines, sa famille priait jour et nuit pour qu’elle rencontre son « prince » et qu’elle soit heureuse avec lui. Elle était loin d’imaginer qu’elle finirait sous le toit du roi du Maroc, qu’elle allait être la première dame du royaume alaouite, qu’elle allait changer de nom pour devenir Lalla Salma, un titre qui lui l’élèvera au rang de princesse. Une première au royaume chérifien !

Le jour où elle a accepté de devenir l’épouse de Mohammed VI, elle aurait pensé que c’est une occasion du destin (le Mektoub). Dans la tradition musulmane, on dit qu’il faut pas s’opposer à son mektoub, au risque d’en payer les frais. S’opposer à son destin, c’est porter la poisse ! Alors, elle a dit « oui » à celui qu’elle allait déclarer son allégeance sentimentale.

Elle était heureuse de voir son époux et roi se débarrasser de toutes les femmes que son père avait laissé pilluler dans ses palais. Il a renoncé à tout le harem laissé par Hassan II. Elle était loin d’imaginer les véritables raisons qui l’ont poussé à virer toutes ces femmes. Elle n’aurit jamais pensé que son rêve allait virer en cauchemar. Du jour au lendemain, la princesse est devenue captive. Aucune apparition publique, rumeurs de divorce jamais confirmées.

De première dame très active sur la scène internationale, Lalla Salma a été confinée aux 4 murs d’un auberge royal sans que personne ne puisse confirmer qu’elle est en vie. Du jour au lendemain, la princesse tant aimée et admirée est devenue une histoire tabou que personne au Maroc n’ose en parler.

Le palais royal multiplie les flashes sur Lalla Salma sans toutefois présenter une preuve photographique. De toutes ses activités citées par la presse, aucune n’apporte une illustration pour confirmer sa véracité. Tout se déroule dans l’obscurité. Sans pour autant convaincre. Ceux qui suivent l’affaire de près se disent que le palais royal a quelque chose à cacher. Une affaire grave qui pourrait fortement secouer le souverain marocain.

Tags : Maroc, Lalla Salma, Mohammed VI, divorce, disparition,

Comments are closed.