Au Maroc, silence total sur la brouille avec la France

3

La presse jaune du Makhzen et les journalistes marocains résidents à l’étranger semblent éviter de parler de la brouille entre le Maroc et la France.

La dernière fois que les relations entre les deux alliés ont été secouées c’était fin 2014 lorsque Rabat a décidé de suspendre la coopération judiciaire entre les deux pays à cause de la décision de la justice française d’interroger le patron de la police marocaine, Abdelhak Khiam sur les accusations de torture déposées par des ressortissants franco-marocains.

A l’époque, nous avons appris la brouille grâce à des documents confidentiels révélés par le hacker Chris Coleman. A présent, il faudra attendre l’apparition d’un autre hacker pour connaître les raisons qui ont conduit le roi du Maroc à bouder les obsèques du plus grand ami français du Maroc.

C’est un sujet qui fait trembler au Maroc. Autant les officiels que l’opinion publique marocaine compte sur le soutien de la France pour affronter ce qu’ils appellent les « ennemis du Maroc », l’Algérie et le Front Polisario, un ennemi qui n’existe que dans les torchons de la propagande du Makhzen.

Tags : Maroc, France, Sahara Occidental, Algérie, Front Polisario,

Comments are closed.