Haute tension entre le Maroc et la Mauritanie

4

La Mauritanie compte renforcer son commerce avec l’Algérie après les restrictions imposées par le Maroc

Il semble que les relations de la Mauritanie avec le se sont de nouveau détériorés. Au Nord, Rabat a décidé de serrer l’étau sur la ville de Ceuta. Au sud, l’Union des commerçants et transporteurs mauritaniens a dénoncé le blocage par la douane marocaine de ses camions au poste de Guerguerat.

Selon le site Essirage, la Mauritanie a entamé des discussions avec l’Algérie en vue d’améliorer le point de passage frontalier terrestre partagé pour renforcer les échanges commerciaux, Nouakchott étant apparemment confronté à une obstruction croissante à son unique passage frontalier terrestre au Maroc. Le ministre mauritanien des Transports, Mohamedou Ould M’haimid, a rencontré l’ambassadeur d’Algérie à Nouakchott, Noureddine Khandoudi, le 1er novembre, afin de renforcer le financement du passage frontalier terrestre Tindouf-Zouerat entre les deux pays afin « d’accroître les échanges commerciaux, de renforcer la coopération en matière de sécurité « .

Le président mauritanien, Mohamed Ould El Ghazouani, a également envoyé une lettre à son homologue algérien par intérim, Abdelkader Bensalah, appelant à une coopération bilatérale accrue, a ajouté la même source.

Pour rappel, les deux pays n’ont ouvert leur premier poste de contrôle conjoint aux frontières terrestres qu’en août 2018, près de Tindouf, la ville algérienne qui accueille depuis plus de 43 ans les réfugiés originaires du Sahara Occidental.

Dans le même temps, les médias mauritaniens ont signalé ces dernières semaines une augmentation des restrictions imposées aux commerçants mauritaniens lors du franchissement de la frontière terrestre du pays avec le Guergerat et le Maroc. Environ 200 camions mauritaniens ont été refusés par les douanes marocaines à Guerguerat ces derniers jours, a rapporté l’agence de presse privée Al-Akhbar. Les camions sont bloqués dans la zone tampon entre les deux pays, des commerçants mauritaniens affirmant que le point de contrôle de Guerguerat leur était fermé « depuis des semaines », précise Al-Akhbar.

La Mauritanie a rappelé dernièrement son ambassadeur à Rabat pour une mission au ministère des affaires étrangères de son pays. Il est fort probable que la cause soit la détérioration entre les deux pays.

Tags : Maroc, Sahara occidental, Mauritanie, Gargarat, commerce, Algérie

Comments are closed.