Interrogations autour de la prochaine visite de Mike Pompeo au Maroc

0

Par: Sonia Lyes 02 Déc. 2019 à 15:33

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo effectuera ce mercredi 4 décembre une visite à Rabat. Il devrait être reçu par le roi Mohammed VI et rencontrer des responsables au sein du gouvernement marocain, rapporte le média marocain Le Desk.

L’objet de la visite du chef de la diplomatie américaine a soulevé des interrogations quant à la teneur des discussions, le Desk spéculant que M. Pompeo pourrait avoir pour objectif de « pousser à une normalisation avec Israël ».

Le média marocain s’appuie notamment sur le fait que le secrétaire d’Etat américain ait récemment déclaré qu’il « est temps pour les pays arabes d’abandonner les boycotts et d’engager un dialogue avec Israël », affirmant que les « divisions au Moyen-Orient sont sources d’instabilité ».

Le journal cite également comme autre indicateur le fait qu’Ahmed Charai, un éditeur de presse proche de la DGED, le service de renseignement extérieur marocain, avait participé à New York à un briefing controversé organisé par un institut israélien pour faire valoir le « Deal du siècle » élaboré par Jared Kushner supposé résoudre le conflit israélo-palestinien.

« L’organisation de cette rencontre avec Jared Kushner, le gendre et conseiller spécial du président Trump, opportunément éventée par le Jérusalem Post, avait laissé entendre que le Maroc soutenant l’idée qu’un retour à la ligne de démarcation de 1967 n’était plus d’actualité. Une position pourtant contraire aux déclarations officielles de Rabat », explique le média marocain.

Le roi du Maroc avait aussi eu précédemment à discuter en mai dernier à Rabat avec Jared Kushner, indique le Desk. Les discussions avaient alors porté sur « le renforcement du partenariat stratégique ancien, solide et multidimensionnel entre le Maroc et les Etats-Unis, ainsi que sur les évolutions et développements que connait la région de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient ».

Sahara Occidental

La visite de Pompeo devrait également voir aborder la question du Sahara occidental, rapporte le Desk qui cite une conférence de presse accordée par deux responsables du département d’Etat.

« Le Sahara Occidental est une question prioritaire pour les Marocains, et nous sommes engagés avec les… avec l’ONU qui attendent avec impatience de faire avancer une solution politique. Notre politique reste la même, à savoir que le plan d’autonomie du Maroc est sérieux, réaliste et crédible, mais sans cela…mais que les Marocains vont soulever cette question. C’est une question qu’ils nous ont présentée comme essentielle pour eux », a indiqué un responsable du département d’Etat à la veille de la visite de M. Pompeo au Maroc.

Le Desk signale par ailleurs que la visite du chef de la diplomatie américain au Maroc a mené Suzanne Scholte, présidente de la Defense Forum Foundation, une organisation américaine ultra-conservatrice pro-Polisario, à élaborer une lettre à l’attention de Mike Pompeo l’exhortant de « soulever la question du Sahara Occidental ».

La lettre demande également à ce que « toute aide internationale fournie par les Etats-Unis soit refusée au Maroc jusqu’à ce que tous les prisonniers politiques sahraouis soient libérés de leur détention illégale et que le Royaume cesse son exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara occidental ».

Suzanne Scholte a également publié une tribune le 26 novembre dernier dans le Washington Examiner, un média acquis à Donald Trump, appelant le président américain à relancer le processus du referendum au Sahara Occidental.

« La résolution de ce conflit aboutirait à l’instauration d’une démocratie musulmane africaine en Afrique du Nord, ce qui serait un grand symbole d’espoir tout en apportant la stabilité tant attendue dans la région », écrit Mme Scholte dans sa lettre citée par Le Desk.

TSA-Algérie, 2 déc 2019

Tags : Sahara Occidental, Maroc, Pompeo, USA, Etats-Unis, Israël, normalisation,

Leave A Reply

Your email address will not be published.