Les relations de l’Espagne avec les pays arabes sont « magnifiques »

0

Manuel Gómez de Valenzuela, ambassadeur d’Espagne aux Émirats arabes unis, au Qatar, en Mauritanie, en Syrie et au Koweït, a ouvert l’Académie européenne à Jaca.

Le TGV à la Mecque, les routes de montagne en Algérie, l’aéroport du Koweït ou d’autres stades et hôpitaux des pays arabes sont quelques exemples des importantes relations commerciales de l’Espagne avec les pays arabes. Cet échange est à double sens et met en évidence, en plus du pétrole, les importations de gaz que l’Espagne achète d’Algérie ou le tourisme des arabes riches dans notre pays. L’ambassadeur Aragonais Manuel Gómez de Valenzuela, ambassadeur dans jusqu’à six pays arabes, a qualifie certaines des orientations des relations internationales entre l’Espagne et ces États, de « bien meilleures qu’on ne le croit », selon les dires du diplomate.

Manuel Gómez de Valenzuela a également parlé des intérêts des banques ou des « énormes » sommes d’argent que les pays arabes et les hommes d’affaires ont investies en Espagne, « de l’immobilier aux actions ». Mais ces derniers investissements font partie d’un « secret d’Etat », a-t-il reconnu. Il a expliqué que les pays les plus riches, avec leurs activités liées au pétrole, investissent beaucoup dans d’autres activités pour diversifier leurs risques.

Cet ambassadeur à la retraite, qui a passé 43 ans à suivre un programme d’études étendu au ministère des Affaires étrangères, a donné la première des conférences de la 35e Académie européenne de Jaca, un cours destiné aux étudiants universitaires en relations internationales fréquentés par des étudiants de cinq pays. Les personnes inscrites à Jaca peuvent assister gratuitement à toutes les présentations.

Autres conférences et participants à la 35ème Académie européenne de Jaca
Maximiliano Bernad, professeur émérite de droit international et professeur « Jean Monnet » de l’Université de Saragosse, s’entretiendra avec le professeur Víctor Fernández-Rodríguez à propos du « Brexit: causes et conséquences néfastes ». Le mardi 16 à partir de 17h00, comme le reste des conférences, ce sera également au Palacio de Congresos.

Related Posts
1 of 35

Après elle, Víctor Fernández-Rodríguez se penchera sur « Les réflexions d’une politique étrangère pour Aragon ». Víctor Fernández-Rodríguez Fairén, est professeur émérite de l’Institut royal d’études européennes, titulaire d’un diplôme en sciences de l’information et en droit. Master en Union Européenne. Prix ​​ »Ministre des Affaires étrangères Francisco Fernández Ordóñez » 2004.

Alberto Herrero de la Fuente, professeur émérite de droit international et professeur « Jean Monnet » de l’université de Valladolid, se concentrera sur « La coopération européenne structurée dans le domaine de la défense ». Mercredi 17 à 18h Avant, à partir de 17 heures, il y aura une conversation entre Maximiliano Bernad et Víctor Fernández-Rodríguez avec un « Regard sur l’Europe à partir de la sincérité ».

Jeudi, la première des conférences, à 17 heures, sera donnée par Valentín Bou Franch, professeur de droit international et professeur « Jean Monnet » de l’Université de Valence. Il portera sur «La protection des valeurs de l’Union européenne». Après lui, Carlos Molina de Pozo, professeur de droit administratif et professeur « Jean Monnet » de l’université d’Alcalá de Henares, traitera des « raisons anciennes et actuelles de la conservation de l’Union européenne ».

La conférence de clôture, le vendredi 19 juin à 17 heures, sera dirigée par Carlos Jiménez Legs, chef du département des affaires juridiques internationales du ministère des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, professeur de droit international et professeur « Jean Monnet » de la Université d’Alcalá de Henares. Il sera temps de revenir à la situation actuelle du continent européen et de «La crise de la gouvernance dans l’Union européenne».

Grâce à la collaboration de l’organisation de l’Académie avec le conseil municipal de Jaca, les citoyens résidant dans la localité qui s’inscrivent sont dispensés du paiement des frais d’inscription.

Lors de la présentation de la 35e Académie européenne, son président, Maximiliano Bernad, a passé en revue l’importance des questions débattues et des orateurs qui en parleront, et a assuré que son intention était d’ouvrir cette Académie européenne en France, en créant un cours de vers le futur.

Tags : Espagne, monde arabe, diplomatie, Manuel Gómez de Valenzuela, coopération,

Leave A Reply

Your email address will not be published.