Maroc : luxe royal et générations désespérées

0

Il y a de plusieurs années, les Marocains qui avaient émigré en Europe sillonnaient, ces temps-ci, la plaine en direction du sud, pour rentrer chez eux en vue de passer leurs vacances. Ils traversaient l’Espagne avec leurs téléviseurs, leurs meubles, leurs bicyclettes et un tas de matériel qui débordait du toit de leurs fourgonnettes pendant que de nombreux regards s’affichaient à l’intérieur des véhicules. Cela faisait partie du paysage de cette Espagne chaude et pauvre dans laquelle les autochtones allions camper à Benidorm avec nos propres regards à bord et sans ceinture; au moins ceux qui pouvaient.

Aujourd’hui, l’été arrive et le paysage est différent: des mineurs marocains ayant émigré en Espagne dorment dans des églises, des jardins ou des parcs de Catalogne ou de Madrid lorsqu’ils échappent au système serré de protection. L’un est mort dans un centre d’Almeria. Certains sniffent de la colle, trafiquent ou se prostituent prostituient et, bien que seulement une minorité se livrent au délit, Vox l’utilise pour décorer son verbiage contre l’immigration.

De l’autre côté du détroit, Mohamed VI inaugure l’un des 10 plus grands voiliers au monde, évalué à environ 90 millions d’euros, tandis que son ex-femme, Salma, loge dans un autre navire de luxe, le Serenity, qui coûte 550 000 euros par semaine, pendant son séjour dans les îles grecques. Le prince héritier l’accompagne.

Related Posts
1 of 31

Voici quelques faits curieux: le yacht de Mohamed VI mesure 70 mètres de long et comporte deux mâts dont le plus grand s’élève à 72 mètres au dessus du niveau de la mer. Celui de Salma peut héberger 30 personnes et 31 membres d’équipage. Il dispose d’une piscine intérieure, d’une salle de sport, d’un jacuzzi et d’un cinéma. Il ne reste que leur souhaiter des bonnes vacances.

Mais voici d’autres faits curieux: les mineurs non accompagnés arrivés en Espagne étaient en décembre étaient au nombre de 13012, soit plus du double de ceux de 2017. Parmi eux, 68% sont des Marocains. Le Maroc a limité l’immigration cette année, certes, mais la proportion de Marocains en arrivage continue de monter.

Plusieurs raisons expliquent cette augmentation et la plus importante est peut-être la littérature de Mahi Binebine, qui fait un portrait unique de la vie de milliers de jeunes gens dans des bidonvilles sans services, sans perspectives, sans avenir. Selon le quotidien marocain L’Economiste, six Marocains sur dix âgés de 15 à 24 ans sont prêts à partir si l’occasion se présente. Il est donc difficile de digérer la connivence au même temps et dans la même mer d’un voilier de 90 millions de dollars avec tant de générations sans espoir.

Tags : Maroc, Algérie, Maghreb, migration, luxe, Mohammed VI, Serenity, Badis I,

Leave A Reply

Your email address will not be published.